CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Le défi du maintien à domicile des personnes âgées : illustration à travers (...)

Le défi du maintien à domicile des personnes âgées : illustration à travers l’audit externe et interne de l’AGEP

Thèse de Lisa SKURNIK HADJEDJ, présentée et soutenue publiquement le 12 juin 2014..

samedi 21 juin 2014

L’INSEE prévoit un vieillissement majeur de la population francilienne dans les dix années à venir. Le maintien à domicile de la personne âgée est un réel défi de par sa fragilité due : à la prise de traitements, à des troubles des organes des sens, à des troubles cognitifs, à des risques de précarité sociale et financière, à un risque de maltraitance, à des maladies chroniques, etc. Face à ce défi démographique, l’objectif de cette thèse était d’effectuer un audit interne et externe de l’association gériatrique de l’Est parisien.

Matériel et Méthode :

L’audit externe était réalisé sur les bases d’un rapport de la DGOS appelé : « Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé ? » dans lequel se dégageaient onze objectifs. L’audit interne était une étude transversale menée au moyen d’un questionnaire de satisfaction envoyé aux intervenants de l’AGEP.

Résultats :

l’audit externe démontrait que via ses trois axes principaux : une file active de patients suivi par des professionnels de santé, un système de signalement de situations complexes, une sécurisation des sortie des hôpitaux ; l’AGEP remplissait les objectifs de la DGOS. 125 personnes avaient répondu à l’audit interne dont 115 professionnels libéraux, 7 représentants associatifs, 1 travailleur social, et 2 représentants de la population. 78,4% étaient satisfaits de l’outil de signalement. 92% des médecins trouvaient la prise en charge globalement efficace, contre 37,5% chez les infirmières. 93,6% des répondants étaient satisfaits de la formation continue.

Discussion :

les points forts étaient la congruence des objectifs de l’ARS avec les actions de l’AGEP, et la satisfaction globale des partenaires de l’AGEP sur l’ensemble des analyses effectuées sur les réponses au questionnaire. Les limites étaient géographiques, démographiques et professionnels pour l’audit externe ; la méthodologie et la non satisfaction des infirmières pour l’audit interne.

Conclusion :

L’audit externe et interne ont montré que les actions de l’AGEP concordent avec les objectifs actuels de coordination des soins de la personne âgée. Reste à anticiper l’avenir en se tournant notamment sur la sécurisation de la sortie des hôpitaux et le partenariat ville-hôpital.

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0